Reconquête du Portugal #4 + retour dans les rues de Frostgrave !

Hello à tous !

Je suis plutôt silencieux en ce moment, mais j’ai mes raisons 🙂

Cela ne m’empêche pas totalement d’avancer sur mes projets et d’en envisager toujours de plus en plus ce qui, en tant que wargame, est absolument normal !!

Pour commencer mon projet lusitanien avec la suite et fin de l’unité de chevalier aux couleurs du Comté de Portugal:

dsc00677 dsc00682Ensuite voici quatre sergents de l’ordre d’Aviz pour jouer Milites Christi :

dsc00674

C’est un projet sur le long terme, je dois encore peindre une vingtaine de cavaliers, autant de piétons et deux scénettes pour représenter mes seigneurs… autant dire que je n’ai pas fini !

Enfin, tout autre sujet. J’ai le plaisir de manager une campagne Frostgrave croisée entre les clubs du Blitz57 et des Loups du Téméraire. Au programme des scénarios modifiés, des spécificités locales (Qui arrivera a mettre la main sur un fameux vase d’Emile Gallé ?) et des mini boss de fin de niveau. Voici le premier: le Loup Garou de Lotharingen !

dsc00670 dsc00671C’était la figurine qui accompagnait la dernière extension: « Forgotten pacts ». La sculpture est vraiment dégueulasse et le moulage pas terrible… mais j’aime bien la pose dynamique de ce loup et la peinture fut un régal. J’ai prévu un petit paquet de boss pour personnaliser la campagne au mieux !

 On en recause une autre fois et on se retrouve d’ici quelques jours pour le désormais traditionnel bilan de l’année.

Publicités

Reconquête du Portugal #3

Hello,

Et oui, mon projet portugais avance à deux à l’heure, ce n’est pas grave ! Contre toute attente je m’éclate bien à peindre des canassons.

Voici mon premier point de garde aux couleurs du comté du Portugal.

chev1 chev2

J’utilise ce guide bien pratique pour la peinture des chevaux:

Enfin, avec les gars du Blitz 57 on s’offre un mini-tournoi en 4 parties et 4 points. Pour départager les égalités nous avions tous à peindre une figurine imposée, voici la mienne:

ban210

Pour le moment mes portugais sont bien engagés avec 2 victoires, j’espère en ajouter deux de plus vendredi prochain !

Reconquête du Portugal #2

Hello,

voici enfin mon premier point terminé:

port1

Et les photos avec tout le monde:

port3 port2

Vous aurez remarqué que j’émerge du moyen-âge technologique, les photos ainsi que l’éclairage sont de meilleure qualité. J’ai désormais du bon matoos, il n’y a plus qu’à apprendre à s’en servir !

La suite: un point de garde à cheval aux couleurs du comté du Portugal.

A bientôt !

Reconquête du Portugal #1

Hello,

Le temps de finir quelques poupouille et je me mets doucement à mon grand projet pour Saga ! Projet que je vais essayer de pas trop télescoper avec du Guild Ball, du Blood Bowl, de l’Infinity et peut-être du Congo. On est pas rendu !

Comme j’ai de nouveau (merci la famille :-)) un APN qui cause, voici quelques photos des figurines tests pour ma bande de portugais:

DSC00001DSC00003 DSC00004 DSC00002 Il s’agit du début de mon unité de milice urbaine qui fera office de guerrier dans mes deux listes. L’homme d’arme du premier rang servira à encadrer les miliciens lorsque je jouerais l’armée du Roi Afonso Henrique. Une sergent de l’ordre d’Avis le remplacera dans une liste de Milites Christi.

Je m’amuse à utiliser des couleurs plus chaudes que d’habitude. Je viens de passer des années à peindre scots et vikings avec des couleurs naturelles, ça change !

Pour les socles, j’ai suivi les conseils de Dim de Minisocle et mon ami Gorgoth. J’ai travaillé avec des pigments sur base neutre (Un gris clair avec une pointe de beige), jaune ocre puis un rouge argile sur les rochers. Deux trois touffes pour accompagner et je suis plutôt satisfait. J’ai apposé les pigments avec un pinceau humide ce qui rend parfois le trait un peu épais, je vais essayer à sec pour la prochaine fournée.

Enfin, je vais me préparer un petit plateau de présentation pour les photos, afin que les figurines tranchent moins avec les décors.

Voilà !

Nouveau projet Saga: reconquête du Portugal !

Hello, voici le nouveau projet qui va sans doute occuper mes mois à venir.

Depuis quelques années je me suis pris de passion pour ce petit pays de la péninsule ibérique qu’est le Portugal.

Je m’y suis déjà rendu à plusieurs reprises afin d’y découvrir sa culture, sa riche histoire, plutôt méconnue… et sa bouffe aussi 🙂

Avant d’aborder concrètement le projet figurine, un peu d’histoire justement, pour établir le contexte.

afonso

(Image tirée d’un manuel d’histoire pour le collège)

Au début du XIIème siècle, la péninsule ibérique est largement dominée par les Maures. Avec la prise de Tolède en 1085, la Reconquista prend une nouvelle dynamique, sans pour autant se départir d’affrontements de ci de là entre les différentes entités chrétiennes. Même si le Roi de Castille prend un temps le titre d’Imperator totius Hispaniae, jamais l’Espagne ne sera autre chose qu’une formule rhétorique.

Le Roi Alphonse VI de Castille, souhaitant profiter de l’élan insufflé par la prise de Tolède, cherche de l’aide à l’étranger et brade ses filles en échange de soutiens militaires et dynastiques. Ainsi la famille de Bourgogne prend pied en mariant Henri à la fille illégitime de ce bon Alphonse, Teresa de Léon, en 1093 avec à la clé le titre de Comte du Portugal.

Le comté du Portugal est alors une terre au relief accidenté et pauvre au nord de l’actuel état, constamment sous la menace d’incursions des royaumes Maures du sud. Henri entreprend d’agrandir son domaine et meurt au combat en 1112.

Son fils n’a alors que trois ans et Teresa devient régente. Dès les années 1120, Afonso Henriques s’oppose à sa mère et cherche à récupérer le titre de comte. Suite à une petite querelle domestique, la bataille de Sao Mamede (1128), Afonso écarte sa mère du pouvoir et devient le Comte en titre. Si sa digne mère avait pour projet de rattacher le Comté du Portugal à la Galicie, Afonso Henriques a d’autres ambitions. Lors de ce qui n’est qu’une campagne de pillage, notre jeune comte se heurte à un fort parti de Maures. Les sources sont partiales et lacunaires, on n’est pas certain des effectifs ni même du fait qu’il y ait vraiment cinq rois Maures.Ce qui est à peu près admis, c’est qu’Afonso remporte la bataille. Il fait fonctionner les Seguéla de l’époque (Visiblement Saint Jacques serait apparu à Afonso pour lui expliquer que bouter les Maures hors du Portugal était une bonne idée) et se proclame Roi dans la foulée. On est en 1139, le Roi de Léon reconnait le nouveau royaume en 1143, le Pape en 1179.

d.-afonso-henriques-batalha-de-ourique

(Azulejos représentant le « miracle » d’Ourique)

Alphonse Ier, le nouveau Roi, s’engage pleinement dans la construction de son royaume. En 1147, une flotte partie rejoindre la seconde croisade se retrouve à devoir faire une halte inattendue à Porto. Alphonse leur offre le gite et le couvert en échange de leur participation à un petit projet : la prise de Lisbonne. En 5 mois l’affaire est entendue, les croisés ont droit à un joyeux petit pillage, et Alphonse à une grande ville et un important port. S’ensuivent la prise d’Almada en 1153, d’Alcacer do Sal en 1158, d’Evora en 1165… La poussée des Almohades dans la seconde moitié du XIIème siècle stoppe brutalement la progression. Mais le fils du premier Roi, Sancho Ier reprend le flambeau et va jusqu’à se faire proclamer Roi du Portugal et de Silves (la capitale des Maures de l’Algarve) après la prise de la cité du même nom en 1189.  C’est Alphonse III qui termine la Reconquista portugaise avec la prise de Faro et la conquête de l’Algarve en 1249, faisant ainsi du Portugal le premier pays d’Europe à réaliser son « unité » nationale, les frontières continentales restant inchangées depuis.

silves(Château de Silves, la capitale des Maures d’Algarve)

Voilà pour le contexte. Je vais axer ma future bande autour de deux plateaux de jeu mais du même noyau de figurines.

Dans un premier temps, je vais utiliser le Battle Board espagnol pour monter l’armée d’Afonso Henriques à l’époque du siège de Lisbonne. Cet évènement est précédé et accompagné de toute une série de coups de main et d’escarmouches qui conviennent bien à Saga (comme la prise de Sintra ou de Santarém au début de la campagne).

Voici la tronche de celui qui sera mon seigneur :

afonso2

(Statue d’Afonso Henrique, esplanade du château Sao Jorge à Lisbonne)

Je suis d’ailleurs à la recherche d’une figurine qui correspondrait. Il partira à la bataille sous les couleurs du royaume du Portugal figurant les cinq rois Maures battus à la bataille d’Ourique et les cinq plaies du Christ.

royaume

La noblesse portugaise est plus une caste militaire sans l’autonomie et les grands privilèges qu’on lui attribue d’habitude. Ainsi, outre quelques vieilles familles, la noblesse est majoritairement composée de Fidalgos, des hommes d’armes attachés à une des vieilles familles ou directement au Roi. Vu qu’ils se sont clairement ralliés à Afonso contre sa mère Teresa, ils composeront ma garde et je les peindrai aux couleurs du comté du Portugal.

comtéportugal

Je vais monter des cavaliers légers avec javelots, pour coller à la liste. Au Portugal, pas ou peu de servage, mais une paysannerie libre et une bourgeoisie puissante. Ces deux groupes fournissent des troupes quand il le faut, dont les Cavaleiros Vilaos, ou chevaliers vilains. Il s’agit de bourgeois ou paysans suffisamment aisés pour entretenir un cheval. Pour le moment j’utilise les chutes de ma grappe conquest game, je vais en monter plus. Je ne sais pas encore si je poursuis sur cette gamme ou si je passe à crusader.

noble1

Je vais monter une ou deux unités de guerriers à pied pour représenter les croisés qui se joignent aux troupes portugaises à l’occasion du siège de Lisbonne. Comme ils sont venus des deux côtés de la Manche, des fantassins avec un « look » normand feront l’affaire.

J’ai monté aussi des arbalétriers et des guerriers à pied issus des milices urbaines, les Peoes. Je compte utiliser ces figurines aussi dans ma seconde liste. Ce sont des figurines GB plutôt vilaines mais que je sais agréables à peindre. Les guerriers sont à la base des fig de levées espagnoles, je trouve que leur pose est dynamique et colle bien avec l’idée d’une troupe mobile composée surtout de cavaliers. Je ne souhaite pas les affilier clairement à une ville ou une région, j’hésite presque à pousser le vice jusqu’à les peindre aux couleurs actuelles du Portugal, ça fera joli !

milice1

arba+sergent

Pour ma seconde liste, je vais faire des ajouts pour jouer Milites Christi. Dans le cadre de la Reconquista, les différents rois du Portugal ont favorisé l’installation d’ordres militaires. Les hospitaliers sont à Porto, les Templiers à Pombal, les chevaliers de Santiago à Palmela. L’ordre de Calatrava s’installe à Evora juste après la reconquête de la ville, puis à Aviz. Comme le Portugal a – dans tous les domaines – toujours cherché à exister en dehors de toute influence hispanique, l’ordre de Calatrava devient Milice des frères d’Evora, puis Ordem de Sao Bento de Avis. L’ordre se construit à partir de 1165 et participe à toutes les campagnes dans le sud du Portugal mais aussi dans le reste de la péninsule ibérique, ils se font d’ailleurs durement étriller à la bataille d’Alarcos.

Ce ne fut jamais un ordre populeux, sans doute pas plus de 50 ou 60 frères, pas ou peu de sergents. C’est pourquoi je fais le choix de n’avoir que quelques figurines de frères aux couleurs de l’ordre, auxquelles j’ajouterai des Cavaleiros Vilaos et des Peos. Peut-être de-ci de-là une ou deux figurines de frères à pied pour encadrer les milices urbaines. Là pareil, ce sont des figurines Gripping Beast, plutôt grossières mais pas prise de tête. Pour le moment je garde le prieur GB pour mon seigneur, mais je cherche à le remplacer par une fig plus hispanisée.

avis1

Pour les couleurs, pas beaucoup de représentations, mais les sources évoquent l’habit blanc des cisterciens et la croix fleur-de-lysée de sinople au côté gauche. Après l’installation à Avis, il y a l’ajout de deux oiseaux autour de la croix (Aves : l’oiseau en portugais), ce sera sympa sur une bannière !

avis

(Maison de l’ordre de Saint Benoit d’Avis dans la ville du même nom)

Enfin, pour le soclage, je voulais reproduire ce que l’on peut trouver dans ce que les géographes appellent le Portugal méditerranéen, en gros au sud de la région de Lisbonne.

Voici une photo de la pointe Sao Vincento, de la roche alvéolée, du gré rouge, de la végétation basse et épineuse. J’ai contacté Dim de Minisocle pour en causer. Il m’a proposé du matos, je vais faire des tests et voir ce que ça donne.

pointe

Voilà, je ne me fixe pas d’objectif dans le temps, je vais essayer de ne pas trop papillonner ailleurs et de mener ce projet jusqu’au bout !

 Sources :

Histoire du Portugal, Albert-Alain Bourdon – Histoire médiévale de la péninsule ibérique, Adeline Rucquoi – El Cid and the Reconquista, David Nicolle – Atlas de la civilisation occidentale, Pierre Lamaison – Histoire des ordres religieux, monastiques et militaires, RP Helyot – Atlas, guides touristiques, encyclopidies

Vrac du dimanche soir #43: ode à un con merveilleux !

Hello,

ce soir, c’est de nouveau de Gros Con que je souhaite vous entretenir, je sais que vous aimez ça ! Je ne reviendrais pas sur le con nombriliste, insignifiant et néanmoins nuisible que j’ai évoqué il y a peu.

Non, je veux vous parler d’une gamme de con qui, pour paraphraser François Morel, se hisse à un tel pinacle de connerie qu’il rend la connerie des autres moins conne. Un con qui, si on devait le situer dans un guide touristique Michelin, serait signalé par un rutilant « vaut le voyage ». Un con qui consacre la connerie en art majeur. Un con dont la force et la fureur confinent au sublime.

Et ce con n’est autre que:

cameron-brexit-upr

David Cameron, le Premier Ministre Britannique. Le con suprême, celui qui dit une connerie par bravache et se retrouve à devoir l’assumer. Le con qui veut désespérément prouver qu’il en a, et qui par honte ou par fougue va jusqu’au bout !

Rassurez-vous, cette page ne va pas devenir politique. Alors pourquoi parler de ce con merveilleux ?

Mais pour la simple et bonne raison que sa connerie est telle qu’elle transcende les milieux. Qu’elle double la politique, qu’elle égare la finance pour nous impacter nous, directement ! Oui nous, les pousseurs de plombs, les joueurs, les wargamers !

Car oui, ce con est merveilleux. Grâce à lui, depuis vendredi matin, pour le même prix nous avons 20% de figurines en plus lors de nos commande de l’autre côté du channel ! Et la livre sterling peut encore s’effondrer un peu plus !

Alors, merci David !

Ps: David, si tu lis ces lignes, ne me poursuit pas au pénal ! Please !!!!

Mon curé chez les norrois !

Hello,

toujours dans l’idée de terminer ce qui traine sur mon établi, voici quatre curés pour les âges sombres:

curé

On trouve toujours une utilité à ce genre de figurine. Les trois de gauche sont de chez Conquest Game et le petit à droite est une vieille Citadel Marauder. Cette fig a d’ailleurs une histoire: c’est un peu ma figurine maudite. Je n’ai jamais terminé les armées ou je tente de l’intégrer, à la base ce devait être le prêtre guerrier d’une bande de répurgateur à Mordheim, puis un prêcheur dans une armée pour la guerre de trente ans et enfin un conseiller pour mon armée des communes flamandes… que des projets abandonnés ! Elle rejoindra donc ma vitrine ce qui est déjà pas mal !

Son voisin de droite, s’est lui envolé vers la capitale, c’est un petit présent pour un ami qui se met à Saga et vient d’être papa… on fête ça avec un Saint Benoit 🙂

Vrac du dimanche soir #42: terminer ce qui traîne !

Hello,

avant de passer à un autre projet, je termine ce qui est entamé et que l’on pense ne jamais finir.

On va commencer avec mes nains pour Mordheim:

nain1

Alors j’ai participé de loin à la campagne des loups et si le jeu est riche niveau Background, il est globalement inintéressant en matière de jeu et souffre désormais la comparaison avec Frostgrave.

Cependant, ce fut l’occasion de ressortir quelques figurines de ma toute première armée naine pour Battle. A part l’arbalétrier qui est de la première grappe plastique (début 2000 je crois) et le tueur pirate (habillement dissimulé derrière un autre tueur), ce ne sont que des figurines gamme Citadel Maraudeur. Un vrai plaisir à peindre

Ensuite, je devais préparer des rejetons du Graoully pour le tournoi des Arènes, j’avais profité de promo chez BlackTree Design pour faire l’acquisition de nouveau berserkers et de gars avec des peaux un peu plus typés « là haut au nord »:

berserker veluAu final, la gamme agréable à peindre et apporte vraiment un petit plus au milieu des classiques que sont Crusader, Artizan ou Gripping.

Il me reste des curés et des guerriers avec hache danois avant de passer à la suite.

Les Arènes du Graoully, on y reviendra !

Hello,

Le week-end dernier s’est tenu le gros évènement annuel du Blitz 57, sympathique club messin auquel j’ai adhéré depuis mon installation sur Metz il y a un an. J’avais le plaisir d’y organiser le premier tournoi Saga du Blitz avec le pari de réussir le mélange des genres.

Les retours sont excellents ! Les ingrédients: une centaine de joueurs en trois tournois (Saga, Warmach/Horde et Blood Bowl), des boutiques, des partenaires animant des tables de démos (Le Band of Brothers, les Loups du Téméraires, Monsieur le Président des Myrmidons), une rencontre Oldhammer, des visiteurs enthousiastes. Mixez le tout avec une bonne ambiance et une orga au poil et ça vous donne une convention de qualité !

Alors merci à tout ceux qui ont fait le déplacement, aux partenaires pour les lots(Comitatus, Hobbyshop, la Forge de Julie, Warlord Game France, Wavegames), aux joueurs venus de loin, au copains venus juste prendre une bière ou passer le bonjour. Et surtout merci au Blitz57 dont les membres bossent sur cet évènement depuis 6 mois et ont assuré comme des chefs !

Alors forcément il y a des choses à améliorer et nous avons déjà des tonnes d’idées pour l’année prochaine ! J’espère vous y retrouver !

Maintenant, quelques photos floues et mal cadrées pour le plaisir:

Salle1 salle2 salle3

graoully1

saga1 saga2 saga3 saga4 saga5 saga6 saga7 saga8 saga9 Saga10 saga11 Saga12 Saga13 Saga14gros conbolt1bolt2bolt3bolt4bolt5bolt6bob1 bob2 bob3 bob4 bob5 bob6demo1 demo2 demo3 goodiesold1 old2 old3 old4 old5 old6 old7 old8 old9 old10 old11 old12 old13 old14

Pour vos tournois, vos conventions: exigez le Label Sans Gros Cons !!!

« Moi, à ta place, j’aurais joué Archaon »

« Ta liste tient pas la route, j’aurais pas fait comme toi ! »

« Pourquoi tu  claque ton feat ? Moi, j’aurais pas fais ça! »

« L’inscription est chère mais c’est pas grave, je vais me rembourser en gagnant le tournoi ! »

« J’ai lu le bouquin de Franck Ferrand sur François 1er, ta bannière n’est pas historique »

[…]

Vous le remettez celui qui murmure ou braille ces mots doux par dessus votre épaule au milieu d’une partie ? Ou bien à la pause, adossé au comptoir d’un air conquérant, parlant plus fort que nécessaire pour être certain que tout le monde le capte, forcément il vient de gagner une partie, c’est un petit évènement en soit !

Lui: c’est le Gros Con !

Eric_Cartman

 

Vous le connaissez, il est indissociable du petit monde du wargame. Il fréquente toutes les conventions et participent à tous les tournois. Il parle des joueurs, des orgas et des créateurs de jeux comme si il avait des secrets à révéler (« Si, si je te promets, lui il est payé en Grand Manner c’est pas possible autrement! »). Il possède des milliers de figurines et une véritable batcave dans son garage pour jouer avec ses « copains ».

Mais comme le justicier masqué, c’est un solitaire. Il prétendra le contraire mais il est toujours tout seul à son goûter d’anniversaire. Pas vraiment par choix il faut le noter. Car si il est marrant les cinq première minutes, on se rend vite compte que personne ne peut vraiment le blairer. Il est tricard dans tous les clubs et il n’a pas beaucoup de « copains » pour profiter de son installation à domicile, d’où sa présence assidue en conventions et tournois. Là, il peut briller, il parle fort et se lance dans des monologues interminables où il expose ses vues sur le jeu, les joueurs, l’histoire, la société… C’est toujours une véritable tempête de merde, si il est en forme il devient complotiste et on découvre que la CIA et le Mossad sont responsables de ces mauvais jets de dés !

426410894

Internet l’a révélé, il peut se répandre et cracher sa bile confortablement encastré dans son fauteuil. Il est très souvent trashé des forums car il n’est pas plus aimable que dans la vie réelle, mais ce n’est jamais de sa faute… évidemment !

En partie, c’est juste un mauvais moment à passer. S’il gagne, il n’est pas modeste et va s’en vanter pendant des années. S’il perd, il devient mauvais joueur, pinailleur, il souffle fort et roule des mécaniques. Il gonfle comme un dindon en colère, en général il n’impressionne pas grand monde mais en fera sa petite gloire !

6251282-9341258

Le Gros Con est-il identifiable ? Je n’aime pas imaginer qu’il existe un physique du Gros con. Souvent il est insignifiant mais devant sa glace il se voit à mi chemin entre La Montagne dans Games of Throne et Dwayne Johnson, mais en plus viril. La virilité, c’est important. Elle le caractérise et son service trois pièces est régulièrement au cœur de son argumentaire. En colère il brandira le poing, pire il menacera de poursuites en justice ! Mais il n’ira jamais plus loin que dénoncer des prétendues persécutions, au final le seul et unique rôle dans lequel il est crédible: c’est celui de la victime.

untitled

On pourrait disserter sur cette caricature de joueur pendant des heures, on a tous des anecdotes sur le sujet. La véritable question est la suivante: devons-nous le subir ? Je ne pense pas alors, sans hésitation, exigez le label « Sans Gros Con »

cartman

Note: une phrase a été attribué à tort à une personne absolument étrangère au sujet de cette article, je préfère donc la retirer. C’est bien légitime !