Dystopian Legion: comment ça marche ?

Hello,

Spartan Games a enfin écouté la communauté de joueur et mis le livre de règle en téléchargement libre depuis hier, on le trouve !

Alors Dystopian Legion, qu’est ce que c’est ?

Voici un jeu en 28mm qui pourra se jouer dans plusieurs formats: patrouille, escarmouche et bataille. Selon le format, il y aura plus de points, plus de personnages, plus de tanks et plus d’objectifs à prendre.

Car oui, DL est jeu de position, la victoire se détermine selon la prise d’un certain nombre d’objectifs qui semble primer sur la poutre pure et dure ! Une bonne chose !

Le système de jeu en lui même semble relativement classique et on y retrouve diverses inspirations. Ainsi les pratiquants des jeux SG ne seront pas dépaysés, on retrouve la pelletée de dès à lancer, la notion de touche simple et de touche critique et la multitude de MAR’s qu’il va falloir connaitre par cœur. Plus surprenant, les activations se font selon un piochage de carte qui ressemble quand même vachement à Confrontation 3 !

  Le système de dès est amusant, selon la qualité de la figurine une couleur de dès est assignée. Les dès noirs font des réussites normale (sur 4+ comme dans DW), les dès bleus font des doubles réussites sur un 6 et les dès rouges double aussi sur un 6 et permettent de relancer un dès. La couleur est définie dans les profils des troupes et la couleur peut être améliorée ou dégradée selon certains facteurs comme la distance, le couvert, la cohésion de l’unité ou les blessures.

Le commandement semble au centre du jeu, les personnages et lieutenants permettent d’influencer les performances des troupes, de les rallier ou de leurs faire effectuer des manœuvres. De plus, il semble que les officiers peuvent se lancer dans des duels très chevaleresques, c’est étrange pour l’époque traitée mais pourquoi pas !

Enfin, il y a deck de carte qui permet d’utiliser de l’équipement spécial ou faire intervenir des éléments aléatoires. Si c’est comme dans Dystopian War, il est à parier que ce jeu de carte disparaitra bien rapidement des tables !

Voilà, en conclusion de cette (rapide) première lecture, j’aime toujours autant les figurines, mais le jeu ne me semble pas suffisamment « révolutionnaire » pour me détourner de ma résolution de ne plus entasser de nouvelle figurine sur mon établi de peinture et de me concentrer sur les jeux auquel je joue régulièrement !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s